Qui suis-je


Emmanuel Fesselier, 29 ans

Concepteur designer des habitats et concepts du projet E.R.A.

 

Photo

D’une part la souffrance humaine me touche et je ne peux me résoudre à feindre de ne pas la voir ou à ne pas agir. J’ai beaucoup observé le monde qui m’entoure, essayé de le comprendre et d’imaginer des réponses aux problèmes qui l’accablent.

 

D’autre part je suis passionné par le fait d’apprendre et de créer, réfléchir ou inventer des solutions, appareils ou objets. Autrefois je souhaitais vivre dans un éco-village en autonomie et c’est ainsi que j’ai commencé à dessiner des habitats qui me correspondaient. C’est mû par cette passion que j’ai beaucoup appris dans des domaines liés à l’architectures et à l’autonomie, aux principes de géométrie et d’harmonie chers aux anciens bâtisseurs, à l’énergie, aux sciences et aux technologie ou encore aux méthodes de culture respectueuses… et j’ai progressivement amélioré mes idées et mes conceptions.

 

C’est ainsi que je me passionne pour l’apprentissage, et le perfectionnement en continu de ces sujets et les dérivés. J’ai donc suivi des formations d’architecture : technicien d’étude du bâtiment, dessinateur projeteur et économiste BTP puis aiguisé ces compétences et acquis d’autres connaissances par mes propres moyens.

 

J’ai choisi cette activité et ce projet car ils mêlent harmonieusement mes idéaux humains et mes passions. A travers celui-ci je souhaite offrir à mon petit niveau, un moyen (parmi d’autres) à qui le veut, de vivre dans un habitat sain, autonome et optimisé en de nombreux points travaillant en synergie.

 

  • Je pense qu’avec les bons moyens et des valeurs humaines, on peut tous vivre en paix dans le respect, le partage, l’abondance, l’égalité et la liberté.

  •  

  • Je suppose que lorsque l’on est émancipé des contraintes de toit (harmonieux), de nourriture (saine) et d’énergie (propre) on est bien plus libre. On peut alors utiliser son temps non pas par contrainte pour subvenir à ces besoins de survie mais pour nos passions, notre famille ou œuvrer pour un monde meilleur, sereinement.

  •  

  • J’ai le sentiment qu’en faisant la course à la productivité et à la rentabilité nous avons oublié notre humanité et les valeurs que ce mot incarne. Ainsi je souhaite aussi concevoir des solutions pour répondre aux situations d’enjeux réels et urgent tels que la crise du logement, les zones dévastées par la guerre, la maladie, la malnutrition ou les catastrophes naturelles.

 


Ma méthode de travail

 

Lorsque je dessine un habitat je me met à la place de la famille qui y vivra, je prends en compte les éléments et le climat extérieur, la géométrie du lieu afin de respecter une harmonie entre l’habitant et l’habitat (l’un reflétant l’autre), la nature et la technologie qui nous permettent ou non d’optimiser la construction.

 

Pour moi une maison, c’est une entité, un macrocosme qui réuni des fonctions variées, qui compose avec son environnement extérieur et intérieur, qui se doit de permettre aux éléments de circuler idéalement, qui possède une un caractère qui doit être bénéfique sur ses habitants.

 

Je m’inspire toujours de la nature, de la physique élémentaire pour concevoir un habitat. J’y intègre mes connaissances en géométrie et en feng shui (quand la forme s’y prête). Chaque maison est conçue en accordant une grande importance aux éléments (terre, vent, pluie, soleil…), à ses matériaux, à son empreinte écologique, à son orientation.

 

J’essaie autant que possible de concevoir des habitats variés qui peuvent s’adapter à un maximum de situations : Chacun avec une forme qui lui est propre, un mode de construction privilégié, une orientation énergétique particulière. Dès que je le peux j’intègre une ou plusieurs innovations / inventions personnelles permettant de démultiplier l’efficacité d’un des aspects qui le caractérise.

 

Pour apprécier mes autres conceptions dans le Design et l’Architecture, cliquez ici pour accéder à mon Book